Une nouvelle motion… Et puis quoi encore ?

 dans Non classifié(e)


C’est avec étonnement et curiosité que j’ai appris ce lundi que les Libéraux allaient déposer la motion M-201 dans le courant de la journée.  Voici le libellé de la motion :  

« Que, de l’avis de la Chambre, le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées (comité HUMA) devrait examiner la possibilité et les avantages pratiques d’accroître le nombre maximal de semaines de prestations de maladie de l’assurance-emploi pour les personnes atteintes d’une maladie à long terme; et que le Comité fasse rapport de ses conclusions et recommandations à la Chambre dans les six mois suivant l’adoption de la présente motion. »

À première vue, il était facile de croire à une bonne nouvelle et d’avoir l’impression que les choses allaient ENFIN avancer ! Toutefois, en y regardant de plus près, force est de constater que cette démarche n’est probablement rien d’autre qu’un exercice pratique d’image publique.

Rappelons qu’avant leur entrée en pouvoir, TOUS les députés libéraux, incluant Justin Trudeau, avaient voté en FAVEUR du projet de loi C-291 déposé par Denis Coderre, qui demandait que les prestations de maladie soient amendées à 52 semaines.  Il semblait donc aller de soi que cet amendement se fasse peu après leur arrivée au pouvoir.

Et pourtant, malgré la position convaincante du parti lorsqu’il était dans l’opposition, malgré la promesse de Justin Trudeau à l’automne 2016 d’agir rapidement en ce sens, de même que la promesse du ministre Duclos de corriger la situation en septembre 2016, force est de constater que les choses n’ont pas encore bougé d’un millimètre.  Trois ans et demi plus tard, nous en sommes toujours au même point.

Et puis, soudainement, une motion est déposée, telle un lapin sorti d’un chapeau par un magicien.  Toutefois, pourquoi serait-il nécessaire en 2019 de se pencher sur la pertinence d’amender la loi ainsi que sur les avantages que cela pourrait avoir ?  Ce n’est pas de la progression ça mais plutôt de la régression car tous ont reconnu et admis depuis longtemps que cette démarche était pertinente et nécessaire. Donc ?

De plus, ce que l’on ne vous dit pas mais qu’on peut facilement découvrir en parlant à nos élus d’Ottawa, c’est que :

-La prochaine lecture de la motion aura lieu à la mi-avril.

-Le vote quant à savoir s’il serait pertinent de l’envoyer au Comité pour étude se tiendra à la fin avril.

-Le calendrier du Comité est absolument COMPLET jusqu’à la fin de la session parlementaire, il est donc IMPOSSIBLE que cette motion soit étudiée si on votait en sa faveur.

-Même si elle l’était et que les conclusions en étaient positives, le gouvernement au pouvoir n’aurait aucunement l’obligation d’en tenir compte.

Donc, à quoi sert tout ce cirque si ce n’est qu’à fournir des réponses aux élus concernés et critiqués – avec raison – par la campagne actuelle en leur permettant de répondre qu’ils ont tellement ce dossier à cœur qu’ils ont justement demandé une étude à cet effet ?  Malheureusement, cela nous démontre qu’il leur est plus important de prendre soin de leurs intérêts que des vôtres et de ceux qui les ont élus. 

Malgré plus de 600 000 signatures, 7 projets de loi, nombre de promesses politiques et plusieurs milliers de Canadiens qui continuent de se retrouver à la rue lorsqu’ils sont malades, ce gouvernement continue de prioriser la protection de son image et piétine ainsi la volonté et la légitimité des Canadiens de pouvoir ENFIN se soigner dans la dignité, et non pas avec une loi désuète de 1971.

Il demeure donc primordial d’ici les élections qui se tiendront en octobre de continuer à faire circuler la présente campagne encore et encore, et d’accentuer les pressions effectuées sur le gouvernement pour qu’il respecte ses engagements.  Vous avez des idées où l’on pourrait diffuser la campagne massivement ? Congrès, colloques, syndicats, associations, etc, écrivez-moi pour m’en faire part, je suis ouverte à toutes les suggestions !

Je vous remercie encore une fois d’être là et de m’appuyer dans ces démarches.  C’est ensemble que nous réussirons à faire amender cette loi.

Pour participer à la campagne, c’est ici : http://www.15semaines.ca

Marie-Hélène

D’autres billets récents

Laissez un commentaire

Contactez-nous

Questions ou commentaires? Écrivez-nous!